Les_grandes_esperances_du_jeune_bedlam_2Les grandes espérances du jeune Bedlam - George Hagen

Titre original : Tom Bedlam

Traduit de l'américain par Isabelle Chapman

Editions Belfond, 10/18, 2008 pour la traduction française, 638 pages

Quatrième de couverture :

Ni ses origines obscures, ni son enfance passée dans les misérables faubourgs de Londres n'ont entamé l'optimiste de Tom Bedlam. A la mort de sa mère, un mystérieux bienfaiteur offre de payer ses études. Pour un gamin plus habitué à la débrouille et à l'usine, l'occasion est trop belle. Du lugubre pensionnat de Hammer Hall jusqu'aux confins de l'Empire britannique, Tom  poursuit son apprentissage de la vie, mais n'en reste pas moins hanté par un passé morcelé. Orages, coups du sort, révélations, l'aventure familiale continue au fil d'existences ballottées par la marche irréversible du siècle... Après La Famille Lament, George Hagen réussit, une fois de plus, à créer des personnages drôles et désarmants, qui n'en finiront pas de nous hanter.

 

Ce que j'en ai pensé :

On suit la vie de Tom Bedlam depuis son enfance jusqu'à ce qu'il devienne lui-même père de jeunes adultes. Le début du roman, retraçant l'enfance et l'adolescence de Tom, m'ont fait penser à une histoire "à la Dickens". J'ai beaucoup aimé les ambiances, les personnages... de même lorsque Tom devient père à son tour. L'histoire réserve de nombreux rebondissements mais sur la fin, j'ai eu un peu de mal... j'ai trouvé cela un peu confus et un peu chargé en coïncidences invraisemblables. Le personnage de l'Orphling ne m'a pas paru crédible non plus. Mais globalement j'ai trouvé cette lecture agréable.