mes_sacr_es_tantesMes sacrées tantes de Bulbul Sharma

Titre original : My Sainted Aunts.

Nouvelles traduites de l'anglais (Inde) par Mélanie Basnel

Editions Philippe Picquier, 2009 pour l'édition de poche (2007 pour la traduction en langue française), 260 pages

 

Quatrième de couverture :

Après La colère des aubergines, Bulbul Sharma nous revient avec des histoires pétillantes de drôlerie.

Des femmes partent en voyage et leur vie bascule. Elles partent pour se marier, pour aller voir leur fils, pour échapper au crime qu'elles croient avoir commis ou à une belle-mère tyrannique. Sous leurs regards baissés et leurs saris chatoyants, elles cachent un cœur limpide, un courage à toute épreuve, et elle accueillent les surprises du chemin avec une sagesse relevée du sel de l'humour. Au fil de leurs voyages, défilent les paysages de l'Inde, des rizières vert émeraude aux défilés escarpés de montagne, et les rencontres improbables : danseuses travesties en veuves, raja déchu d'un palais surgi des mille et une nuits, fantôme amoureux ou ours chapardeur. Mais au détour de la route, c'est leur paysage intérieur qui soudain change : les chaînes qui entravent leurs pas depuis des siècles se font plus légères, et au bout du voyage, parfois, les attend la paix. Ou la liberté. Ou l'amour.

Les histoires de Bulbul Sharma nous prennent par la main pour nous emmener sur des chemins détournés, imprégnés des senteurs de l'Inde ; elles ont la malice de la fable, la délicatesse de la miniature indienne, la poésie des contes de fées ; et si elles nous font éclater de rire, c'est avant de nous toucher au cœur.

 

Mon avis :

Ainsi que l'annonce la quatrième de couverture, ce recueil de nouvelles met principalement en scène des femmes plus ou moins jeunes - parfois des fillettes - pour qui un voyage va être l'occasion d'un cheminement intérieur. La caractéristique commune à chacune des nouvelles est la force de caractère des personnages principaux, force qui s'exerce d'ailleurs parfois jusqu'à la tyrannie. L'auteure campe ses personnages avec malice et humour, n'excluant cependant pas la tendresse. Chaque nouvelle possède cependant sa propre atmosphère, son propre décors. Bien qu'il s'agisse de récits courts, je me suis facilement plongée dans chaque récit, entreprenant chaque fois un petit voyage au coeur de l'Inde. L'emploi de termes typiquement indiens tout au long de l'ouvrage m'y a sans doute aidée. Les définitions sont données dans un glossaire judicieusement annexé à la fin de l'ouvrage.

 

Ce livre représente mon premier contact avec la littérature indienne et je suis tombée sous le charme. Je précise toutefois que, bien que les histoires soient fictives, il faut faire attention aux dates mentionnées au fil des récits. Le cadre est plutôt celui de la première moitié du XX siècle, la date la plus récente que j'ai relevée étant 1965. Ce livre convient parfaitement à mon sens  pour le plaisir de se laisser emporter par des petites fables malicieuses dans l'Inde de cette époque, pour une approche de la littérature indienne également. Mais pour des personnes désireuses de découvrir un visage plus moderne de l'Inde, d'autres ouvrages sont plus appropriés car ce n'est pas le but de celui-là.

 

J'ai lu ce livre dans le cadre du    prix_litteraire_indiana_02

Rang de lecture : 3/10