enfants_de_lempereurLes enfants de l'empereur - Claire Messud

Titre original : The emperor's children

Traduit de l'américain par France Camus-Pichon

Editions Gallimard (Folio), 2008 pour la traduction française, 715 pages

Quatrième de couverture :

Manhattan, début 2001. Trois jeunes trentenaires se retrouvent déchirés entre leurs rêves et les exigences du réel : Marina, apprentie journaliste, écrasé par son père Murray, maître de l'intelligenstsia new-yorkaise ; Danielle, en quête de l'âme soeur et de reconnaissance professionnelle ; Julius, pigiste gay, aspirant à se ranger sans pouvoir s'y résoudre. Leurs rapports se compliquent dangereusement avec l'arrivée du séduisant Ludovic et celle du provincial Bootie... De périlleux chassés-croisés sentimentaux en perspective, avant que les masques ne tombent, dans une comédie de l'innoncence perdue qui culmine un certain 11 septembre.

Par son jeu virtuose sur les points de vue, son habileté à relier les trajectoires individuelle à l'Histoire, Claire Messud nous offre le portait réjouissant d'une métropole narcissique, et recrée toute une poque, si proche et déjà si lointaine.

Ce que j'en ai pensé :

Ce livre décrit le mal être de trois trentenaires, dont l'une (Marina) est complètement écrasée par la personnalité de son père. J'ai trouvé les relations entre les personnages intéressantes, notamment la recherche de reconnaissance paternelle de Marina, et la soif d'absolu de Bootie qui refuse les compromis... quoiqu'à la fin, finalement ...

Mais malgré tout excepté Danielle, je n'ai pas trouvé les personnages très attachants. Un peu enfants-gâtés et immatures pour les trentenaires, et un peu imbu de lui même et enfermé dans ses certitudes pour le père de Marina.

J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de répétitions également, notamment au niveau de la gestuelle des personnages, à tel point qu'ils semblent avoir des tics ... sourire ... : Bootie qui remonte les lunettes sur son nez, Marina qui agite ses bras fins, son père qui se sert un whisky ....

Néanmoins une histoire que j'ai lu sans déplaisir.

J'ai lu ce livre dans le cadre du prix Indiana prix_litteraire_indiana_02

Cliquez sur la photo pour voir la liste des participantes et les liens vers leurs articles.