chaussure_sur_le_toitLa chaussure sur le toit de Vincent Delecroix                                 coeur26

Editions Gallimard (Collection Folio), 2007, 248 pages

 

Quatrième de couverture :

"Dans cette époque, ai-je dit à voix haute, le sacrifice d'une chaussure vaut bien le sacrifice d'une vie, n'est-ce pas ?"

Au centre du roman, une chaussure abandonnée sur un toit parisien. Tous les personnages fréquentent le même immeuble, à proximité de la gare du Nord. On croisera un enfant rêveur, un cambrioleur amoureux, trois malfrats déjantés, un immigré sans papiers, un présentateur de télévision, un chien mélancolique, un pompier homosexuel, une vielle dame excentrique, un artiste (très) contemporain, un ange en pantalon ... et une chaussure pleine de ressources romanesques, tour à tour outil de vengeance, objet philosophique, support amoureux ...


En dix récits imbriqués les uns dans les autres, Vincent Delecroix esquisse, avec humour et légèreté, les multiples visages de l'amour et de la solitude.

 

Mon avis :

Ce recueil comprend dix nouvelles avec pour fil directeur commun une chaussure abandonnée sur le toit d'un immeuble parisien, près de la gare du Nord. Nous entrons tour à tour dans l'intimité des différents habitants, y compris celles du chien  Floc et du chat Cerbère.A chaque protagoniste correspond une version différente de l'histoire, certaines versions sont compatibles et d'autres non. Romantique, philosophique, tendre, ou émouvante, chaque nouvelle a son propre style bien maîtrisé et constitue une histoire à part entière. Je n'ai pas eu l'impression de survoler des histoires sans réellement entrer dedans comme c'est le cas pour certains recueils de nouvelles. Les personnages sont décrits de façon particulièrement vivante, et attachants. C'est donc un coup de coeur pour cet auteur dont j'avais déjà énormément apprécié, au théâtre,  une pièce intitulée A la porte.

Je le propose en livre voyageur si cela tente quelqu'un.