imageLa Pierre de Lune de Wilkie Collins                                coeur26                               

Titre original : The Moonstone

Traduit de l'anglais par : L.Lenob

Editions du Masque, collection Labyrinthes, 2003, 570 pages

 

Quatrième de couverture :

"La Pierre de Lune se vengera !"

Mais que veut dire le Brahmane mourant qui lance cet anathème sur la famille Verinder ? Vous le saurez en pénétrant dans le monde à tiroirs de ce roman dont l'héroïne, Rachel, est une intrépide jeune file de 18 ans. Il y sera question d'un diamant baptisé Pierre de Lune qui attise les convoitises et sème le malheur sur son passage et d'un policier de Scotland Yard, le Sergent Cuff, aux manies surprenantes, qui aura pour mission de démêler l'écheveau serré d'une intrigue complexe comme Collins en a le secret. Au cours de l'enquête, vous croiserez aussi le très étrange Gabriel Betteredge et la non moins excentrique Miss Clack ...

Le poète T.S. Eliot disait de ce roman qu'il était "le premier, le plus abondant et le meilleur de tout ce que l'Angleterre a produit en matière de roman d'énigme". Il est sans conteste l'un des chefs-d'oeuvre de Wilkie Collins, le pionnier victorien du roman à suspense.

 

Mon avis :

Ma première approche des oeuvres de Wilkie Collins avec La Dame en Blanc n'avait pas été très concluante. J'ai pourtant eu envie de tenter à nouveau l'expérience, avec beaucoup plus de succès cette fois. Ce roman met en scène une galerie de personnages reliés à la même intrigue. Chacun donne, à tour de rôle, son point de vue sur les évènements dont il a été témoin. Ce qui m'a le plus conquise est le soin  avec lequel le caractère de chaque personnage est esquissé, ainsi que leur diversité. Certains sont émouvants, d'autres intrépides ou encore pittoresques. Notamment le portrait de Gabriel Betteredge, intendant de la maison de Lady Verinder,  est développé avec beaucoup d'humour et particulièrement savoureux. De même que celui de Miss Clack, dévote acharnée à distribuer la bonne parole et les lectures pieuses ....  L'intrigue est, elle aussi, soignée et ce livre, que j'ai lu assez rapidement tant j'avais hâte de savoir la suite, m'a procuré l'un de mes meilleurs moments de lectures de cet hiver.

Ce livre a été écrit en 1868. Si la description des différents lieux, des mentalités  et des rapports des personnages les uns aux autres témoigne bien de l'époque, l'écriture elle est intemporelle et ne m'a pas du tout paru désuète.

J'ai lu ce livre dans la cadre du Challenge english_classics_vignette

 

D'autres avis chez Keisha, Emily, Titine, Cecile's Blog

Challenge English Classics # 1