le_tailleur_de_pierreLe tailleur de pierre de Camilla Läckberg

Titre original : Stenhuggaren

Traduit du suédois par Lena Grumbach et Catherine Marcus

Editions ACTES SUD, collection Actes noirs, 2009 pour la traduction française.

 

Quatrième de couverture : (extrait)

"La dernière nasse était particulièrement lourde et il cala son pied sur le plat-bord pour la dégager sans se déséquilibrer. Lentement il la sentit céder et il espérait ne pas l'avoir esquintée. Il jeta un coup d'oeil par-dessus bord mais ce qu'il vit n'était pas le casier. C'était une main blanche qui fendit la surface agitée de l'eau et sembla montrer le ciel l'espace d'un instant.

Son premier réflexe fut de lâcher la corde et de laisser cette chose disparaître dans les profondeurs ... "

Un pêcheur de Fjällbacka trouve une petite fille noyée. Bientôt on constate que Sara, sept ans, a de l'eau savonneuse dans les poumons. Quelqu'un l'a donc tuée avant de la jeter à la mer.  Mais qui peut vouloir du mal à une petite fille ? [...]

Mon avis :

Nouveau volet des aventures mettant en scène le couple Erica Falck/Patrick Hedström, Le Tailleur de pierre met plutôt en avant, au niveau de l'enquête, Patrick et ses collègues du commissariat de Tanumshede. Comme dans les précédents tomes, j'ai trouvé l'intrigue soignée et le rythme soutenu, mais j'espère que dans les prochains tomes Erica va à nouveau prendre part activement à l'enquête.

Dans ce nouvel opus, on suit parallèlement deux histoires :  l'enquête concernant la mort de Sara, enquête qui va être propice à la révélation des véritables caractères, de secrets des membres de sa famille et du voisinnage... et l'histoire d'Agnes, femme odieuse, égoïste et manipulatrice, dont nous faisons connaissance peu après 1920.

Comme dans les précédents tomes, le drame présent prend racine dans le passé. J'ai trouvé que les caractères étaient décrits avec intensité, avec une galerie de personnages assez variés. L'auteure prend son temps pour décrire tous les détails du quotidien et c'est ce qui me plait chez elle, cela contribue à créer une véritable ambiance.

Par contre il me semble qu'au sujet d'Anna, la soeur d'Erica, l'auteure en dit trop ou pas assez. En effet cette jeune femme vit un véritable drame en tant que femme battue, elle vit dans la terreur quotidienne, sa vie est menacée. J'aurais donc préféré que l'auteur traite ce sujet et  le développe en conséquence... y consacrer juste quelques pages ne m'a pas semblé un choix judicieux parce que j'ai eu l'impression de survoler son histoire. Je pense néanmoins qu'elle occupera une place plus importante dans le prochain tome, que j'attends avec une certaine impatience.

Quelques avis parmi les bloggueurs : Nina, Paul Arre ...

Je remercie le site alapagequi m'a offert ce livre.